ma petite vie

la vie d'une maman de 3 enfants qui va continuer son congé parentale. Ses coups de coeurs, ses espoirs, ses joies, ses cafards...

01 septembre 2013

Elle a eu 93 ans et s'en est allée...

J'ai souvent parlé de ma grand-mère ici. Une personne qui a occupé une place importante dans ma vie.

C'était le 5 mai dernier, il faisait un temps magnifique avec un grand ciel bleu et un beau soleil. Le programme de l'après-midi était sieste sur le transat et apéritif avec un couple d'amis le soir, Nous étions un dimanche.

La matinée avait été tranquille et on s'apprêtait à manger. A 12h25, le téléphone a sonné, j'étais en train de changer la choupette en haut, mon chéri a répondu. Au son de sa voix, j'ai compris. Je suis descendu et j'ai pris le téléphone. Au bout du fil, il y avait ma mère, en pleurs, qui m'annonçait cette terrible nouvelle que nous attendions et même si c'était prévisible, que nous redoutions. Ma grand-mère, ma mémère était partie dans la matinée.

Que dire, pas de mots, des pleurs, beaucoup de pleurs. Cet après-midi là, je l'ai bien passé sur mon transat mais je n'ai pas fait de sieste, j'ai pleuré, sans discontinuer, et j'ai pensé, énormément pensé. J'ai vu toute mon enfance défilée, et des souvenirs me sont revenus, comme ci en s'en allant, ma grand-mère refaisait vivre toute cette période. 

Ma grand-mère a fait partie des personnes qui ont énormément compté por moi. Elle a fait de moi ce que je suis aujourd'hui et je lui dois beaucoup. Nous avions une réelle complicité et j'avais pour elle un grand respect. C'était une personne gentille, douce, souriante et pleine de vie. Je savais que quand elle partirais j'allais être triste, mais je ne m'attendais pas être effondré à ce point. 

Le lendemain, c'était la rentrée des classes après les vacances de Pâques. Je fais toujours le cahier de vie de bébé2 le dernier jour des vacances pour bien sélectionné ce que l'on y met. Ce dimanche là, je n'ai pas pu. Je crois que je n'ai pas eu la force de mettre des choses joyeuses dans un cahier alors que moi j'étais si malheureuse. Je l'ai donc expliqué à la maîtresse, enfin j'ai essayé car à peine la 1ère phrase prononcée, je me suis effondrée. Et cet effondrement, ces larmes ont duré toute la semaine, car comme il y avait le 8 et le 9 mai de férié, l'enterrement de ma grand-mère n'a eu lieu que le vendredi. 5 Jours, 5 longs jours à attendre pour réellement lui dire au-revoir.

Elle a eu un bel enterrement. Ma soeur a lu un texte regroupant tous les souvenirs de ses petits-enfants et à travers ce texte, on pouvait aisément comprendre qui elle était et ce qu'elle avait apporté à chacun de nous.

Je pense encore souvent à elle et je regarde avec émotion les photos que j'ai. Mais je sais qu'elle a eu une belle vie et qu'elle ne pouvait pas continuer à vivre comme elle le faisait à la fin. 

Même si à la fin, je n'avais plus le courage d'aller la voir car le fait qu'elle ne me reconnaisse pas me faisait mal, je pensais à elle. 

Alors voilà, le 10 mai dernier je suis enfin rentrée dans le monde des adultes car une grande partie de mon enfance s'en est allée avec toi mémère, mais pour tous ce que tu m'as apporté, pour toutes ces joies et ses bons souvenirs, je te remercie...

Posté par petitemam à 13:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire